Interview de père Mathieu à Medjugorje

Ecrit par le 18 février 2020

Interview de Père Mathieu REY pour le journal officiel de Medjugorje.

Sabrina : Père Mathieu Rey, nous avons la joie de vous recevoir à Medjugorje et depuis une semaine vous animez ici, avec un important groupe de francophones, un festival des francophones à Medjugorje. En France, c’est la période des vacances de la Toussaint. Racontez-moi comment est née cette idée et comment avez-vous vécu ces quelques jours ?

Père Mathieu : L’idée est venue l’année dernière, puisque pendant l’été 2018 il y a déjà eu une initiative pour les francophones qui s’appelait « Open Medj ». Celle-ci a été portée par une communauté qui s’appelle Notre Dame Mère de la Lumière et Radio Maria France, dont je suis le directeur éditorial, avait retransmit l’évènement en direct.

Nous sommes rentrés de ce temps fort et avec le staff de Radio Maria France, en nous disant : « Que veut la Gospa ? » et Slavko. J’ai redécouvert la foi catholique et je suis tombé littéralement amoureux de la Gospa à ce moment-là. Depuis 1997 je suis avec beaucoup d’attention tout ce qui se passe à Medjugorje. Je suis venu plus d’une vingtaine de fois ici, j’ai accompagné beaucoup de groupes depuis 1997.

En rentrant l’année dernière, en priant, en cherchant la volonté de Dieu, nous avons compris que le Ciel voulait qu’on fasse quelque chose pour les francophones. Étant donné que nous avons une radio mariale, un instrument d’évangélisation, nous nous sommes dits : « Pourquoi ne pas aider la Gospa à toucher les cœurs des Français, des francophones?» étant donné que je suis intimement convaincu que Medjugorje a un rôle éminent à jouer pour la conversion des Français et des francophones. Quand je dis « conversion », je pense au retour à la foi, au relèvement, parce que la France est morte. Si nous pouvons être un petit instrument de la Sainte Vierge, je suis d’accord pour l’aider à faire ce qu’Elle veut.

C’est comme ça que nous avons initié ce festival francophone la première semaine des vacances de la Toussaint, parce que l’expérience montre que les Français aiment bien bouger pendant les vacances de la Toussaint, mais surtout la première semaine. Je pense que nous devons être entre 500 et 600 cette semaine. Une agence s’est occupée de toute la logistique, nous à Radio Maria France, nous nous sommes occupés uniquement de l’aspect lié aux intervenants et de l’animation spirituelle de ce festival. Nous avons la grande joie de vivre ces moments ici !

En savoir +


02/08/2019

Marqué comme

Avis du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués d’un *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Radio Maria France