Une émission proposée par le Diacre Martial Codou
consacrée au Monastère invisible de St Jean Paul II

chap1« Le monastère invisible est un vaste mouvement qui réuni les plus faibles. D’un côté tous les petits enfants et les saints innocents, de l’autre toutes la masse de gens cloîtrés chez eux, dans les hôpitaux ou les maisons de retraite, à cause de la maladie, du handicap ou du grand age. Ces gens forment comme des piliers qui par leurs prières permettent au monde de grandir vers Dieu et de ne pas basculer vers la perdition. »

Les lundis à 10h15, et le jeudi à 15h30 en direct

8 Commentaires

  1. Marisol González
    27 décembre 2015 at 21 h 01 min — Répondre

    Bonsoir Martial,
    Je me permets de vous écrire parce que je vous écoute depuis l’Espagne. Je fais du volontariat à Radio Maria Espagne, mais quand je le peux, je vous écoute aussi. Merci pour vos prières qui me remplissent l’âme et l’esprit de paix, et qui avivent ma foi si fragile. Je voudrais vous demander, s’il était possible de télécharger vos enregistrements, car je ne peux vous écouter que par le téléphone, et ce n’est pas souvent facile d’y accéder par ce moyen.
    Merci merci merci.
    Unis dans la prière,

    Bien à vous,
    Marisol.

    • CODOU Martial ( diacre )
      28 février 2016 at 23 h 48 min — Répondre

      Bonsoir Marisol … Je voudrai prendre contact avec vous , par Radio MARIA FRANCE , pouvez-vous me donner vos coordonnées et je vous appellerai très prochainement . Vous pourrez également obtenir les miennes . Merci de tout coeur pour tout ce que vous vivez , à bientôt j’espère , soyez toute Bénie … Votre frère diacre / Martial CODOU .

  2. Marisol González
    27 décembre 2015 at 21 h 05 min — Répondre

    Martial,
    J’oubliais: je vous souhaite une Joyeuse Nativité. Je souhaite aussi que votre maman ce soit récupérée…

    Heureuse Année à tout le Monastère Invisible.
    Je continuerai de vous écouter, chaque fois que je le pourrai.
    Je parle beaucoup de Radio Maria à tous les francophones de la Côte du Soleil (Costa del Sol) .

  3. Elizabeth Leborgne
    7 janvier 2016 at 15 h 28 min — Répondre

    Merci pour cette tres belle homelie pour ta mere Anais qui m’a inspire de l’espoir en la continuite de la vie apres la mort!

  4. Sherley
    23 février 2016 at 14 h 20 min — Répondre

    Bonjour prère

    Je ne cessera jamais d’écouté vos prières depuis que j’ai découvert Radio Maria. J’écoute la radio sur le net car je suis de l’île Maurice.

    Merci pour vos belles paroles, vos prières touche mon âme…

    Sherley

    • CODOU Martial ( diacre )
      28 février 2016 at 23 h 38 min — Répondre

      BONJOUR SHERLEY … Soyez assurée de ma prière et offrande dans l’Esprit du Monastère invisible de JEAN-PAUL II … Que le SEIGNEUR vous Bénisse ainsi que tous les Frères et Sœurs de L’Île Maurice . Par Radio-MARIA , que la VIERGE MARIE , vous couvre de son manteau et vous garde dans la Paix et la Joie du CHRIST … Ensemble , dans l’Esprit de la Communion des Saints , nous demeurons unis dans L’AMOUR de DIEU en JÉSUS qui fait notre Unité … Très Fraternellement / Diacre Martial CODOU .

  5. V. Vazquez
    19 mars 2016 at 15 h 40 min — Répondre

    Bonjour M. CODOU
    Je voudrais vous remercier par ce monastère invisible que vous nous offrez en toute confiance aux auditeurs de Marie.
    Je vis la miséricorde de Dieu avec beaucoup d’assurance et de joie, mais aussi j’ai encore des doutes, des idées tristes de culpabilité…
    Une fois, par hasard (c’est bien Dieu qui discrètement me guidait) je suis tombée sur votre émission et grâce à vous sur l’Association Mère Miséricorde.
    J’aimerais savoir si vous pouvez accueillir deux petits Martyres, deux malheureux IVG, deux âmes que je voudrais baptiser au coeur de l’Eglise afin qu’ils puissent être accueillis par ma maman décédée Marina et la Sainte Vierge. Ils s’appellent Lucie de Marie et Paul de Joseph.
    Dites-moi en quoi je peux servir à votre belle entreprise. Merci de m’avoir guidée, réconfortée et accueillie
    Maria

  6. Marie
    11 novembre 2016 at 8 h 55 min — Répondre

    Bonjour mon père,

    Merci pour cette émission sur laquelle je viens de tomber par hasard, celle de septembre sur l’avortement.
    Je me pose la question à savoir comment des personnes qui connaissent Dieu peuvent exiger des autres qu’elles pratiquement l’avortement.
    Je veux parler de mon cas, du papa de ma fille. Nous nous entendons très bien au début, il m’avait promis le mariage. Je suis tombée enceinte et il m’a demandée de ne pas garder l’enfant parce que financièrement il ne pouvait pas entretenir un enfant. J’ai refusé, car étant catholique, je sais que l’avortement est un grand péché et ôter la vie est un crime. En outre, il y a des millions de femmes qui cherchent à avoir des enfants et ne peuvent pas. Des familles dépenses des sommes astronomiques pour faire des traitements afin d’avoir des enfants. Dieu m’a accordée la grâce d’en avoir et jamais, je ne renierai cet amour de Dieu en tuant le bébé. Il m’a alors tournée le dos et abandonnée. Cela a été très facile pour lui de nous abandonner car nous ne vivons pas ensemble quand j’étais tombée enceinte. Ce sont des membres de ma famille qui m’ont accueillie jusqu’à la naissance du bébé et pendant quelques années. J’ai vécu toute seule cette grossesse, avec des difficultés financières car je ne travaillais pas. Malgré tout, Dieu, la Vierge Marie et son fils Jésus ont pourvu à mes besoins et ont veillé sur moi et l’enfant. J’ai été confrontée à des difficultés et cela s’est ressentie sur mon état de santé. Aujourd’hui, je souffre d’une maladie chronique à cause des angoisses vécues mais si c’est à refaire, je le referai sans hésiter. Cet enfant est ma joie de vivre, et je remercie Dieu tous les jours pour ce cadeau merveilleux. Je le prie aussi tous les jours de m’aider à supporter cette maladie.
    Aujourd’hui, le papa a reconnu l’enfant mais les choses ne sont plus comme avant. Il m’a dit qu’il ne m’épouserai plus parce que j’ai gardé l’enfant contre son gré. Il a quelqu’un d’autre dans sa vie. Mais ce n’est pas grave. Je lui ai pardonné. S’il change d’avis un jour et veut m’épouser, j’accepterai puisque j’ai toujours des sentiments pour lui et que je n’ai personne dans ma vie.
    Je me demande s’il a demandé pardon à Dieu pour avoir exigé de moi que j’avorte. Je ne pense pas. Dieu est tellement miséricordieux et je sais qu’il lui a pardonné même si lui n’a pas demandé pardon à Dieu. Il a tout ce qu’il veut dans sa vie, il a un travail même si sa situation n’est pas très satisfaisante , il ne va même pas à la messe le Dimanche, et prétend prier dans sa chambre. Moi je suis toujours en recherche d’emploi. Mais je sais que Dieu n’oublie personne et j’ai confiance en lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *